Fiches santé

Consultez nos fiches santé, vous y trouverez des conseils et des réponses précises et pratiques sur des sujets concernant votre hygiène et votre bien-être.

Hygiène intime et maternité

Pourquoi dois-je prêter une attention particulière à ma toilette intime pendant ma grossesse ?

Pendant la grossesse, l’activité hormonale s’intensifie et les pertes vaginales se font plus importantes. Ces sécrétions représentent une défense naturelle nécessaire, il est donc déconseillé de lutter contre ces pertes blanches par une toilette intime agressive. D’autant que les muqueuses intimes sont particulièrement fragiles pendant cette période. D’autre part, les femmes enceintes transpirent davantage à cause de l’augmentation des sécrétions des glandes sudoripares. Au niveau de l’entrejambes, cette intensification de la transpiration peut être à l’origine de la macération des muqueuses. Là encore, les muqueuses intimes sont sensibles et il faut être prudente pendant la toilette.

Comment prendre soin de mon intimité après l’accouchement ?

À la suite de l’accouchement, le périnée est traumatisé, d’autant plus si la maman a subi une épisiotomie (incision chirurgicale du périnée au moment de l’accouchement). Cette sensibilité nécessitera un soin particulier lors de la toilette intime quotidienne. La jeune maman devra favoriser les produits de toilette intime doux, au pH physiologique (pH 5.5) pour éviter toute irritation supplémentaire. Le périnée, la vulve et toute la zone vulvo-génitale doivent être essuyés avec une serviette propre, sans frotter pour éviter toute irritation. Pendant les quelques jours qui suivent l’accouchement, il est conseillé aux jeunes mamans de porter une lingerie adaptée aux pertes importantes, type FRESH CONTROL, dont les propriétés antibactériennes, antifongiques et antiodeurs contribuent à prévenir une infection vulvo-génitale et apportent confort, sécurité et bien-être à la jeune maman, qui pourra vivre sa féminité en toute confiance.

Comment dois-je procéder à ma toilette intime pendant ma grossesse ?

Il faut suivre quelques règles simples, afin que la toilette intime respecte votre écosystème vulvo-génitale :

  • Effectuer une à deux toilettes intimes quotidiennes, avec un produit adapté au pH physiologique de la zone vulvo-génitale (pH 5.5), comme les produits de la gamme BACTICONTROL Douceur Extrême. À ce niveau de pH, le produit de toilette intime peut être utilisé quotidiennement pour nettoyer sans toutefois agresser l’écosystème de la zone vulvo-génitale.
  • Proscrire les douches vaginales et les irrigations vaginales qui pourraient provoquer une ouverture prématurée du col de l’utérus. De plus, le vagin n’a pas besoin d’une intervention extérieure pour se nettoyer, il faut donc éviter tout intrusion de produit de toilette dans le vagin.
  • Éviter de porter trop souvent des protège-slips, sources de macération. Adapter plutôt votre lingerie à votre nouvelle situation. Porter une lingerie saine en coton afin de limiter les irritations et la macération des muqueuses. L’idéal étant de porter des slips type FRESH CONTROL, aux propriétés antibactériennes, antifongiques et antiodeurs.
  • Éviter les bains moussants et les savons parfumés, les déodorants intimes et les assouplissants. Ces produits sont en effet susceptibles de contenir des substances irritantes pour la zone vulvo-génitale.

Je suis jeune maman, quelles précautions dois-je prendre pour prévenir les irritations et me sentir en sécurité ?

Pendant plusieurs semaines après l’accouchement, des pertes irrégulières apparaîtront et nécessiteront le port d’une lingerie adaptée. En effet, le port quotidien de protège-slips ou de protections hygiéniques provoque la macération des muqueuses. La jeune maman pourra en revanche porter des slips en coton type FRESH CONTROL pour éviter cette macération tout en se sentant en sécurité. Le port de slips en coton doit être accompagné d’une à deux toilettes intimes quotidiennes avec un produit de toilette intime adapté au pH physiologique de la vulve (pH 5.5).

Hygiène intime et périodes menstruelles

Les règles ou périodes menstruelles sont souvent des périodes inconfortables pour les femmes : douleurs dans le bas ventre, migraines, nausées, odeurs, fatigue… À cela s’ajoute la sensation de ne pas être propre, en grande partie liée au flux de sang ainsi qu’aux protections périodiques qui représentent un inconfort supplémentaire. Pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête, une bonne hygiène est primordiale pendant les règles. Mais attention, une bonne hygiène ne signifie pas excès d’hygiène !

Les règles, c’est quoi ?

Organes génitaux féminins

Les pertes qui surviennent pendant les règles sont composées de sang et de cellules utérines devenues inutiles. En effet, au cours du cycle ovarien (28 jours), le tissu utérin avait été préparé à recevoir un ovule fécondé. À la fin du cycle, le tissu utérin va devenir plus fin, d’où l’élimination des cellules superflues au travers du col utérin vers le vagin.

Ces pertes seront accompagnées de certains désagréments, plus ou moins importants selon les femmes : douleurs dans le bas ventre, céphalée, nausées, migraines, prise de poids, fatigue, signes de dépression…

Quel type de protection dois-je choisir ?

Il n’existe pas de règles dans ce domaine. Les femmes ont la possibilité d’utiliser des tampons ou des serviettes hygiéniques pour absorber les pertes. Chaque femme doit choisir la solution qui lui correspond le plus : la serviette peut être préférée pour sa sécurité, les tampons pour leur discrétion… Pour une meilleure hygiène et plus de sécurité, il est conseillé d’adapter sa lingerie à cette période traumatisante pour l’écosystème vulvo-génital. Porter tous les jours des sous-vêtements en coton, qui préviennent les irritations ou infections vulvo-génitales, type FRESH CONTROL.

Quand dois-je changer de protection hygiénique ?

Il est très important de changer régulièrement de protection hygiénique, toutes les quatre heures environ. Les femmes sujettes à des pertes importantes doivent changer de protections hygiéniques (tampons ou serviettes) plus souvent que les femmes qui ont peu de pertes. Maintenir les protections hygiéniques trop longtemps en place risque de favoriser le développement de bactéries et de provoquer des irritations ou infections vulvo-génitales. De plus, il est déconseillé d’utiliser des tampons parfumés ou des serviettes dites parfumées ou absorbantes d’odeur. De même, les déodorants intimes doivent être évités, parce qu’ils agressent la flore vulvo-vaginale.

Pendant mes règles, comment dois-je procéder à ma toilette intime ?

Les premières règles d’hygiène sont de changer régulièrement de protections périodiques et d’effectuer deux toilettes intimes quotidiennes avec un produit adapté. Le pH du produit de toilette intime doit être adapté à celui de la vulve (pH 5.5), comme c’est le cas pour les produits de toilette intime BACTICONTROL Douceur Extrême. La toilette doit s’effectuer de l’avant vers l’arrière avec les mains. Les gants de toilette étant trop souvent porteurs de germes. Cette toilette doit être suivie d’un séchage doux et soigneux avec une serviette propre.

Éviter les toilettes corrosives…

Il est déconseillé d’utiliser des produits trop agressifs pour la flore de la zone vulvo-génitale, au pH alcalin ou trop acide. Ce type de produits sont réservés au traitement de mycoses. Utilisés en usage quotidien, ces produits décapent au lieu de nettoyer… Il est important de proscrire les douches vaginales et les irrigations vaginales qui pourraient provoquer une ouverture prématurée du col de l’utérus. De plus, le vagin n’a pas besoin d’une intervention extérieure pour se nettoyer, il faut donc éviter tout intrusion de produit de toilette dans le vagin.

Hygiène intime et pH

Le pH de la peau :

Contrairement aux idées reçues, la peau n’a pas un pH neutre, elle a un pH naturellement ACIDE tout comme l’ensemble de la zone vulvo-vaginale :

Peau PH entre 5 et 6
Vagin PH entre 3.8 et 4.2
Muqueuses génitales PH de 5.5

diag1

PH : Petit rappel de chimie :

Le pH mesure l’acidité ou l’alcalinité de l’eau. Le pH neutre de l’eau signifie qu’elle contient autant d’ions hydrogène H+ que d’ions d’hydroxyde H-.

Valeur du pH Qualification du pH
De 1 à 7 Le pH est acide
Égal à 7 Le pH est neutre
De 7 à 14 Le pH est alcalin ou basique

diag2

Bien choisir son produit d’hygiène intime quotidienne :

C’est à un niveau de pH de 5.5 que l’équilibre de la flore vulvo-génitale est respectée. Il faut donc s’orienter vers des produits de toilette intime au pH similaire afin de ne pas l’agresser et de prévenir les irritations ou infections vulvo-génitale. En effet, la plupart des vaginites trouvent leur origine dans une toilette intime quotidienne inadaptée, utilisant des produits trop agressifs qui assèchent la zone vulvo-génitale et détruisent les défenses naturelles de cet écosystème.

Attention : En cas de pathologie avec développement microbien, les produits d’hygiène intime au pH très élevé (alcalin) ou très faible (très acide) permettent de rétablir l’équilibre de la flore vulvo-génitale. Cependant, ces produits doivent être utilisés sur une période limitée, sous surveillance gynécologique. En utilisation quotidienne, leur pH trop élevé ou trop faible peut être à l’origine d’autres pathologies.